Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 195
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0209
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0209
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 195 —

norum noslrorum Justiniani et Theodorœ Augustorum,
post abscisos ex Africâ Vandalos extinctamque per Solo-
monem gloriossimo et excellenlissimo magislro militum,
ex consule, Prœfecto Lybiœ ac patricio, universam Mau-
rusiam Gentem, providentiel ejasdem œminentissimi viri
Thevcste civitas à fundamentis œdificata est.

Le savant Letrone fait remonter celte inscription à
là treizième année du règne de Justinien (539). Si nous
nous reportons à cette époque de l'histoire, nous voyons
en effet les Vandales expulsés du continent africain et
les Maures contraints, par la force des armes, à une pre-
mière soumission, exploits auxquels il est fait allusion
par les termes pompeux : Post abscisos ex Africâ Van-
dalos, extinctamque.....universam Maurusiam gentem.

Faisons remarquer en passant que cette inscription, si
exagérée et si prétentieuse en plusieurs endroits, est
tout à fait en harmonie avec le faux clinquant du siècle de
Justinien, cherchant vainement à imiter la vraie splen-
deur du premier empire sous les Antonins et les Seplime-
Sévère. A la suite de cette soumission des Maures, Solo-
mon pour consolider sa conquête construisit, d'après Pro-
cope, des forteresses clans les environs du mont Aurasius
qu'il fît occuper par les troupes romaines, et entoura
de murailles toutes les villes de la nouvelle conquête1.

La plupart de ces citadelles dont parle sans les nom-
mer notre chroniqueur, existent encore plus ou moins
bien conservées. Ce sont, outre Théveste, les forts by-
zantins de Lambèse, Thamugas, Ksar Baghaïc, Krenchela,
Cherry ià, et tous les nombreux postes échelonnés entre
Théveste et Lambèse sur les deux versants de l'Auress.
loading ...