Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 208
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0222
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0222
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 208 —

{aient dans le même temps sur un grand nombre de
points {pàlin hécaslên perte balle teichci, il entoura chaque
ville de murailles, dit Procope, en parlant de Solomon1),
il est imposssible d'admettre qu'ils aient été l'œuvre
de l'armée dont la force s'élevait tout au plus à 12 ou
15,000 hommes. Il est plus naturel de supposer que ces
constructions furent élevées par des corvées que fournis-
saient les habitants du pays et par des esclaves maures
faits prisonniers dans la guerre qui venait d'avoir lieu.
Quant aux ouvriers d'art, un grand nombre d'entr'eux de-
vait venir soit de l'Italie, soit de la Sicile et des autres îles
de la mer Tyrrhénienne, attirés en Afrique par l'appât de
salaires avantageux. Le rôle de l'armée byzantine se ré-
duisit d'abord à parcourir le pays pour achever de le
soumettre et ensuite à occuper des positions stratégiques,
choisis de manière à pouvoir se concentrer rapidement
pour accourir au secours des points menacés, dans le
cas d'une insurrection des Maures.

Voilà certes de la belle et bonne fortiOcation. Aujour-
d'hui encore, après treize siècles, l'aspect en est impo-
sant et grandiose ; elle devait paraître formidable aux
yeux des Maures, habitués par les Vandales à livrer de
simples combats de cavalerie ou à surprendre et piller
les villes dénuées de leurs murailles protectrices.

Lorsqu'on examine avec attention le réseau des forte-
resses byzantines établies de tous côtés, on s'apperçoit
que le choix des positions a eu lieu en général avec
beaucoup de soin et qu'un coup-d'eil remarquable a pré-
sidé à l'ensemble de cette opération, dont le but évident

1 D'ailleurs les nombreux forts et postes qu'on rencontre partout da-
tent pour la plupart de lu môme époque.
loading ...