Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 215
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0229
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0229
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Une deuxième enceinte, de forme très irrégulière, part
de l'angle nord de la citadelle et contourne tout l'espace
occupé par les jardins actuels. On en perd les traces près
de l'angle sud dans les environs du cirque. Cette enceinte,
presque totalement détruite , nous paraît également d'o-
rigine byzantine, mais postérieure à celle de la citadelle.
Voici l'explication que nous croyons pouvoir en donner :

Après la mort de Solomon 1 et les exploits de Jean Tro-
glita , « l'Afrique jouit pendant longtemps d'une paix

l Solomon fut lné en 543, sons les murs de Th'veste, dans une bataille
contre les Maures , après avoir été trahi par une partie de son armée.
Voici comment cet événement est raconté par Procope (Bell. Vand-, liv.
II, chap XXI , :

a Solomon, instruit des projets de l'ennemi, marcha au-devant de lui
» avec toutes ses troupes, et l'ayant rencoutré près de Théveste, ville si-
» tuée à six journées de Canhage, il campa dans ce lieu avec les fils de

m sou frère Bacchus..............................................

» .....................Quand Solomon eut reçu cette réponse, il se

» prépara au combat.

» Le lendemain , ayant rencontré un détachement ennemi chargé d'un
» riche butin, il le battit, le dépouilla, et répondit à ses soldats qui se
» plaignaient hautement de n'être pas admis au partage de cette proie,
i> qu'il fallait attendre la fin de la guerre , que chacun alors serait récom-
» pensé suivant ses services. Les Barbares étant revenus présenter la ba-
» taille avec toutes leurs forces, une partie des soldats refusa de combal-
» tre , les autres ne s'y résolurent qu'avec hésitation, et comme à contre-
« cœur; toutefois dans le commencement l'avantage fut égal; mais bien-
» tôt Jes Maures, par la supériorité de leur nombre, mirent en déroute la
» plus grande partie de l'armée romaine. Solomon , entouré d'un petit
» nombre de ses gardes, soutint quelque temps l'effort de l'ennemi. Enfin,
» ne pouvant plus résister, ils se sauvèrent à toute bride jusqu'au bord
». d'un torrent qui coulait dans le voisinage. Là , le cheval de Solomon
» s'abattit, et le général lui-même fut renversé. Il fut tout de suite relevé
i> et remis à cheval par ses gardes ; mais les douleurs qu'il ressentait de
» sa chute, le mettant hors d'état de se conduire, il fut pris et massacré
» par les Barbares, avec une partie de ceux qui l'ontouraient. C'est ainsi
» que Solomon termina ses jours. »
loading ...