Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 221
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0235
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0235
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
est encore le même que celui qui nourrissait cinq mil-
lions de Numides industrieux et faisait de l'Afrique, con-
jointement avec l'Egypte, le grenier de Rome ! C'est en-
core la même terre que celle qui fut interdite aux exilés
de l'Italie victimes d'un soupçon impérial ; on craignait
sans doute que la beauté du pays et la douceur du cli-
mat ne leur fissent oublier trop facilement la patrie ab-
sente.

Il dépend de la seule volonté humaine de réveiller cette
splendeur d'autrefois, et de faire de l'Algérie le berceau
de la civilisation pour tout un continent. Telle est la tâ-
che de la France, tâche noble mais immense et qu'il est
réservé au siècle futur seulement de voir s'accomplir. Ce
ne sera qu'après de longs travaux et de grands efforts
que nos idées modernes de progrès et de liberté pour-
ront prendre racine dans une contrée épuisée par douze
siècles de barbarie et de despotisme sanglant.

MOLL,

CAPITAINE DU GÉNIE.
loading ...