Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 244
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0258
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0258
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
« Demeure éternelle. » Cette légende est écrite sur
une dalle qui servait de frontispice à un tombeau en
maçonnerie. — Il faut lire aeterna au lieu de eterna.—
A côté de la dalle j'ai remarqué un cippe brisé , sur
lequel on ne lit plus que les mots :

OR MATRID
ME- FEC1T

matri dulcissimae fecit « .... il a élevé ce monument
à sa mère très-tendre. »

N° 26.

D M | D M

IV LIA LEGNA

V I C T T I A 'd

orï ro;;:

5. NA V LI Vg

A LXXV XXXV

USE H S E
OTBQ

MAXIMVS
40. À NA TIS

N» 28. N° 29-

N° 27. D M

d m CAECILIA VALERI

L M PRRTV ROCILLA AIIONO

s VIXIT v A XXI1 RATA

AN LI H s E v A XXXI

H s E

N° 26. — Dis manibus. Julia Victorim vixit annis
septuaginta quinque. Hic sita est. Ossa tibi benè quies-
loading ...