Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: VIII
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.1
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0006
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0006
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Tin

guste. Tout l'ancien système des bains y reparaît :' le
caldarium pavé en mosaïques de marbre et entouré de
banquettes en pierres ; le tepidarium, où l'on maintenait
une température moyenne, afin de préparer le corps à
la violente chaleur du sudatorium; le frigidariiim, qui
était une salle tenue à une basse température pour
donner du ton au corps après l'épuisement du bain de
vapeur, et qu'avoisinait Y elœotesium, c'est-à-dire la
chambre aux huiles et aux parfums; enfin, à l'une des
extrémités, la bouche de la fournaise ou propnigeum.

Le caldarium, qui occupe visiblement le centre de
l'édifice, a 11 mètres 50 centimètres de longueur, et sa
largeur mesure près de 10 mètres. Le pavement exécuté
en petits cubes de marbre blanc et bordé d'une large
bande en dés noirs, contient quatre panneaux en mosaïque
colorée et d'une exécution plus soignée que le fond. Ces-
peintures à pièces rapportées représentent d'un côté des
arabesques, et de l'autre des personnages. Une seule a
souffert de l'écroulement de la voûte. Tous les matériaux
en terre cuite qu'on a extrait de cet endroit, entre autres
Jes tuiles de la toiture qui sont liées avec des cordons
de plomb, portent la marque de la IIIe Légion Auguste.
Nous en avons sept variantes. Une de ces estampilles
paraît inédite : c'est celle sur laquelle on lit LIIIACON.

Au commencement du mois de juillet, les ruines du
grenier d'abondance étaient déjà traversées par une tran-
chée profonde, où l'on aperçoit une partie des murs.

Dans une notice spéciale nous décrirons en détail les
sculptures, les stèles et les ustensiles dont l'apparition
enrichit d'une manière inattendue le contingent archéo-
logique de Lambèse.
loading ...