Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 15
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0029
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
15

nature, offrent une médiocre résistance contre l'action de
l'air ou l'intempérie des saisons. Quelques cippes ont
l'aspect de l'éponge, tant les cavités s'y multiplient en se
rapprochant; les moins maltraités sont couverts d'une
espèce de mousse jaunâtre qui en a rongé la surface.
Qu'on ajoute à ces détails, les déplacements successifs
commandés par l'installation des races musulmanes que
guidaient des besoins différents, et l'on aura une idée de
l'état dans lequel ces monuments sont parvenus jusqu'à
nous. Déchiffre qui voudra ceux que j'ai laissés de côté.
Voici la transcription des épilaphes recueillies sur mon
carnet.

N° 18. N° 19.

Q.COMIN DIS MANIBVS SAC

VS-QViNTI CÀADIAS SECVN

LVS-V.A.CXXV DNVIX ANNIS

H S.E.O T CXX ICTXSTOS

AENEQVE

N° 20. N' 21.

SIIIAROGA L IVNIVS DA

TA VIXIT TVS V A C
ANNIS H S E

Cl

d m

N° 18. — Quintus Cominius Quintillus. Vixit annis
centum et viginti quinque. Hic situs est. Ossa tua benè
quiescant !

« Quintus Cominius, surnommé Quintillus. Il a vécu
125 ans. Il gît ici. Que tes os reposent en paix! »
loading ...