Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 19
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0033
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0033
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
N° 30. — Inscription gravée sur une grande stèle,
au-dessous d'un bas-relief qui représente la cérémonie
des funérailles. Au centre du tableau se dresse un autel
de forme circulaire. A droite de cet autel se tient un
personnage, sans doute le prêtre, en habit de deuil et
vu de face. Une pièce d'étoffe, semblable au haïk que
portent les habitants de l'Afrique, descend autour de
son corps. Il offre des libations aux Dieux mânes, la
patère en main. Ce monument a été mutilé en plusieurs
endroits ; la tête du sacrificateur paraît avoir été écrasée
à coups de marteau. Quant à Fépitaphe, s'il est à peu
près impossible d'en compléter les noms et surnoms avec
les éléments qui restent dans les deux premières lignes,
on voit du moins qu'elle recouvrait la tombe d'une grande
prêtresse « sacerdos magna » morte à l'âge de 90 ans.

N° 31. — Diis manibus. Julia Rogata. Vixit annis
quinquaginta. Hic sita. Ossa tua benè quiescantl

« Aux Dieux mânes. Julia Rogata. Elle a vécu 50
ans. Elle gît ici. Que tes os reposent en paix ! »

N° 32.

N« 33.

D M
C GALE.

IVNIVS MVSICVS
VIX AN LV H S E
H T B Q

RIVS...
NAM•..
PHAMO
KARIS •
SIMO-.
PAT RI •

ŒCILIA L F MA
CE .... AN
XXX HSE
HABS

No 34.
loading ...