Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 36
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0050
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
36

geoise dont la richesse était basée sur les céréales et
l'élève du bétail; des fermes, des élables et des jardins;
quelque chose de moins que Tiddis et Arsacal, qui pos-
sédaient un évêché, une citadelle et des remparts; une
banlieue de la capitale des Numides, qui jouissait d'un
état florissant sous le règne du fils de Septime-Sévère et
méritait encore la sollicitude du gouvernement romain,
au commencement du IVe siècle (voir le n° 46). Les fouilles
projetées par l'administration militaire ne nous ap-
prendront rien de plus.

A. Cherbonneâu.
loading ...