Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 43
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0057
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
43

probable que le fabricant de ces lampes n'était pas un
africain, et l'on peut conjecturer qu'il habitait la Cam-
panie; car c'est dans cette contrée que se rencontrent le
plus fréquemment les lampes portant sa signature ou
son cachet.

On sait que les signatures de potiers romains trouvées
en France, en Suisse, en Angleterre et sur les bords
du Rhin, consistent presque toujours en un surnom, soit
seul, soit précédé ou suivi des sigies OF, officina, M,
manUj F, fecit ou figlina, suivant que le nom est un
nominatif ou un génitif; FEC, fecit; FIG, figlina, etc.
Il n'en est pas ainsi de celles que l'on recueille en Italie
et en Afrique ; on n'y remarque aucun de ces sigies, et
elles contiennent ordinairement en abrégé les trois noms
de l'artisan : son prénom, son nom de famille et son
surnom.

Planche II. — N° 691. — Lampe en terre cuite, cir-
culaire et sans anse; surface concave. Long. 0m10; haut.
0m04. — Sujet : Bige à roues basses et épaisses. Le
cocher penché en avant et les reins entourés d'une pièce
d'étoffe qui lui sert de ceinture, excite à coups de fouet
les deux chevaux dont les pieds touchent à peine la terre.
(Ann. de la Soc. Arch. 185É-1859, p. 118).

N° — Lampe en argile grisâtre, non classée ; forme
ovale; anse brisée; bec en losange ; autour du tableau,
un filet avec lignes rayonnant vers le centre. — Sujet :
Un personnage à peu près nu retient un cheval prêt à
s'échapper; à droite, un homme tombant à terre ou
renversé par le cheval. Traits vagues et indécis.

Nu 703. — Lampe circulaire en terre rouge et d'un
loading ...