Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 52
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0066
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
de l'Algérie, n° 42M). Le savant fondateur de notre So-
ciété ajoute la remarque suivante : « Au lieu de Urbici,
il faut lire Ursi; les lampes portant l'estampille CCORVRS
ou CC0RVRS1 sont communes dans l'ancienne Campanie.»
(Ami. Aruhcol. de Conslantine, 1858-1859, p. 108).

iV° 674. — Terre jaune; bec arrondi.— Figure jeune
posée dans un croissant aux contours irréguliers ; che-
veux séparés sur le milieu du front et ramenés en ban-
deaux autour de la tête.

NJ 694. — Lampe parfaitement ronde en argile d'un
rouge pâle. Le bec formé par quatre volutes élégantes y
prend des dimensions inusitées et présente un appendice
relativement considérable.— Sujet-: Au milieu de quatre
cercles concentriques, une tète de femme, vue de face,
dont le front est entouré de rayons; elle est placée dans
l'ouverture d'un large croissant, à chaque extrémité du-
quel est dessinée une étoile. Ce pelit monument qui se
rattache évidemment au culte mithraïque, est un des
mieux façonnés de la collection.

N° 662. — Terre rouge ; bec rond ; anse pleine. Dans
le champ, deux arbres à peine ébauchés.

N° 663. — Terre grise. Un poignard de gladiateur
avec une garde en forme d'S.

N° 664. — Argile d'un gris jaunâtre ; bordure en
grenetis. Tète de guerrier casquée; à gauche, fer de lance.

N° 741. — Lampe en terre jaune formant une tête
humaine; brisée en partie.

N° 709. — Terre rougeâtre, sur laquelle est repré-
senté un canot « scapha » nageant en pleine mer. La
proue est terminée par un cheniscus, ornement sembla-
loading ...