Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 55
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0069
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
leur fille, et femme de Kronos, appelé aussi Aïon « l'éter-
nité », ou plutôt du Temps, par lequel tout ce qui naît
parvient à sa croissance, prit du latin son nom d'Ops (le
secours) et du grec celui de Rhéa (l'abondance). Les attri-
buts de Cérés, sa fille, sont différents. Les artistes de
l'antiquité représentent celle-ci avec une couronne d'épis
ou de pavots, portée sur un char attelé de lions, tenant
de la main droite un faisceau d'épis, et de la gauche
une torche ardente. Quelquefois on la voit coiffée du
modius, comme sur la cornaline décrite par M. Cha-
bouillet, dans le catalogue raisonné des camées et pierres
gravées de la Bibliothèque impériale, n° 1746. Mais ici,
la confusion n'est pas possible, attendu que ce sont bien
des tours qui forment le diadème de la figurine de
M. Gadot.

Figurine en plomb provenant d'une de ces tombes
creusées dans le roc, que l'on a découvertes sur la pente
du Mecid. — Costume et armure de soldat ; casque à
bords relevés ; larges boucles d'oreille. Le profil des pieds,
qui sont d'une longueur démesurée, montre qu'ils sont
destinés à servir de support. Il faut voir dans cet objet
un jouet d'enfant. — Grandeur naturelle.

Figurine en bronze trouvée dans les fondations d'une
maison de la rue Sérigny et donnée au musée par
M. Cunéo, entrepreneur. — Sujet : Acteur comique décla-
mant. Le geste, la grimace, la disproportion des mem-
bres, font de celte petite composition une véritable cari-
cature. — Grandeur réelle.

Planche XI. — Mosaïque chrétienne de l'époque by-
zantine, découverte sur la route du Bardo, en contre-
loading ...