Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 58
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0072
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0072
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
58

réussi pour ne me laisser aucun doute. Depuis, M. Cher-
bonneau m'a expédié de nouvelles copies ; cet envoi con-
tient douze exemplaires, dont huit avec des restes plus ou
moins lisibles d'épigraphes, les quatre autres sans lettres.
Des huit premières, trois se rapportent à des estampages
compris dans l'envoi précédemment effectué par les soins
de M. le Maire et mentionnés dans mon mémoire, savoir :
les n03 11, 15 et 16; ils ne m'ont fourni aucune lumière

subsidiaire, mais ils confirment la leçon au lieu de

l, leçon qui ne m'avait d'ailleurs paru douteuse

que pour le n° 16. Des cinq autres exemplaires, con-
servant des traces d'inscription, lesquels sont inédits,
trois sont complètement inexplicables; je les reproduis
toutefois ici, sous les nos 1, 2 et 3, planche 12 : les deux
autres, dessinés aux nos 4 et 5, planche 13, peuvent
s'interpréter, le n° 4 presque complètement, le n° 5 dans
la partie formulaire que je regarde comme imprécatoire.

Depuis la dernière communication de M. Cherbonneau,
j'ai fait d'inutiles efforts afin d'obtenir des documents
plus décisifs et l'entier complément de ce qui manque à
mon précédent mémoire. Quelque affecté que je sois de
cette impuissance, mon amour de la science est trop pro-
fond pour que je me laisse décourager. Je tenterai donc
de tirer tout le parti possible des éléments insuffisants
que je possède et, en y ajoutant les résultats de recherches
que j'ai continué de faire dans d'autres publications, je
pense arriver à confirmer de plus en plus la signification
funéraire que j'ai attribuée aux monuments dont il s'agit.

1 Voir, pour la valeur que j'attribue à £j , mon mémoire précité, p. 4.
loading ...