Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 61
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0075
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
61

avant, contre le côté correspondant de la poitrine.! Il

est de toute vraissëmblance que cette image exprime en
plein le môme motif que celui qui est indiqué en abrégé
par l'avant-bras et la main seuls sur les monuments dont
J'ai parlé dans mon mémoire : or ce motif ne me paraît
pas pouvoir être votif. Le même ouvrage, à la planche V,
donne les copies de deux autres fragments, dépourvus,
comme les précédents, d'inscriptions, dont l'un, terminé
supérieurement en pointe, contient dans la partie trian-
gulaire une figure qui parait avoir été aussi l'avant-bras
et la main dressés; cette figure repose sur un rebord
transversal, festonné, au-dessous duquel se montrent suc-
cessivement une rosace, le croissant ouvert en bas, un
globe et la figure anthropomorphe accostée à gauche du
symbole qui a quelque ressemblance avec le caducée :
l'autre fragment porte en haut l'exlrémilé inférieure d'un
avant-bras, puis au-dessous une variante particulière du
dernier symbole. Il me paraît évident que, de cette iden-
tité d'emblème, ressort l'identité de destination des mo-
numents et, par suite, une corroboralion de l'argument
que j'ai tiré du nombre comme proclamant que cette
destination est, non votive, mais funéraire.

Je viens de faire remarquer que, sur l'un des frag-
ments déterrés par M. Beulé, le symbole caducéiforme
offre dans sa configuration une variante particulière. Cette
variante consiste dans l'existence, à mon avis manifeste, •
d'un tronc et de deux branches latérales, terminées cha-
cune par trois feuilles, ainsi qu'on peut le voir planche 13,
vi b, c'est-à-dire qu'elle donne la preuve que le symbole

i Voir ci-après, pl. 13, nn VI, c.
loading ...