Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 64
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0078
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Arasas1, filius Bodastartis, filii
Budasmunis, prout aadilum, maledixi.

2o

Dominai Taniti imagini Baalis et
domino Buali Hammam. Hoc
volum Abdmelkart,
filius Bûdmellwrlis, filii Ab-

dmelharlis, prout auditum, imprccalione coiisecravi.

Ces inscriptions servent, de transition entre les textes
carthaginois jusqu'alors connus et les textes numidico-
puniques, en ce qu'elles présentent ia formule finale que
les monuments carthaginois n'avaient pas encore mon-
trée.2 Or, cette circonstance est très-importante puis-
que la dédicace s'adresse à deux divinités et que, si le

verbe ^à~^> compris dans la formule terminale s'appli-
quait aux mêmes divinités pour dire qu'elles ont entendu,
exaucé une prière, il devrait être au pluriel : or, il y a

£<s~-' et c'est un singulier; le sens prétendu ne peut

donc être admis, tandis que celui que je propose s'adapte
sans difficulté à ce singulier.

Enfin, à l'occasion des détails sur des cylindres funé-
raires en terre cuite donnés par M. Vicrey dans son inté-
ressante note sur les fouilles de Conslanline, pages 90,
91 et 92 de mon mémoire, je crois opportun de rappor-
ter le passage d'une lettre de Thoresby sur des tubes

1 Ce nom pourrait aussi être Arasam.

2 Lu réunion (Unis le n° 2 des noms d'hommes Abdmelkirt et Tfndmel-
fcarf n'autorise t elle pas à eonclure cm'ils n'étaient pas synonymes?
loading ...