Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 125
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
425

na. Vixit annis quinquaginta et uno. Hic sita est. Ossa
tua benè quiesccmtl « Aux Dieux mânes. Aemilia, fille de
Caius, surnommée Germana. Elle a vécu 51 ans. Elle gît
ici. Que tes os reposent en paix! »

N° 182. N° 183. N° 184.

B Q DM IVMNINS

CRESCES FABIASPIC QVINTILLIS VA

• UNIOR VIXITANNIS XXXIII

XV XXXXV

BQ H S ES2

N° 185.

MÀRCI
ANAVI
XITANIS
XXX

N° 182. — Sur le côté gauche d'une grande stèle ra-
massée près des ruines de Mahidjiba : Cresces Iunior.
(Vixit annis) quindecim. (Ossa tua) benè quiescant ! —
A droite, dans toute la longueur, une chaîne d'ornements
ovoïdes. Les trois numéros qui suivent, ont été relevés
dans le même pays, à 28 kilomètres de Constantine.

N° 183. — A Ksar Maafouna, sur une petite dalle :
Diis manibus. Fabia Sjpicula. Vixit annis quadraginta
quinque. Hic sitas est. — Les particularités à signaler
dans cette épitaphe, sont le T de la dernière ligne, qu'on
prendrait pour un 2, et l'extension donnée au C de la
lre ligne, qui relève son appendice inférieur par dessus
la tête des autres lettres.
loading ...