Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 130
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0144
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0144
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
TDM « Tadutti municipium », et il faut reconnaître
dans l'expression pagitae, qui se montre à nos yeux
pour la première fois, un synonime barbare de l'adjectif
pagani.

Je doute que la sécurité rendue au pays par les armes
triomphantes de Bélisaire se soit maintenue sous les
successeurs de Justinien ; j'ai de la peine à me figurer
que l'appui de la mère-patrie fût une garantie bien effi-
cace pour les colonies, puisque les habitants de cette
localité « cives istius loci », réduits à leurs propres ef-
forts » suis propriis laboribo (sic) fecerunt », déclaraient
publiquement que les secours de l'Afrique « Africâ auxi-
liante » et la protection du Christ « hic Kristo consen-
tiente sibi » étaient leur unique espérance. Dans de telles
conditions, il était impossible que les traditions de l'in-
dustrie aussi bien que la culture intellectuelle ne fussent
pas négligées, disons même perdues, chez une popula-
tion en butte aux attaques des Maures qui descendaient
chaque année de leurs montagnes pour incendier les
champs et les vergers. Le temps qui n'appartenait pas à
la charrue, était consacré au maniement des armes. La
vie matérielle absorbait toutes les forces. On labourait et
on combattait, pour vivre. Au fond, ces colons de l'Afrique
reconquise différaient peu des indigènes, sous le rapport
des mœurs. Ils étaient tombés au môme degré de bar-
barie. Qu'on regarde seulement les constructions, les bas-
reliefs et les poteries des derniers temps; on se refuse à
croire qu'ils soient l'œuvre des descendants de ce peuple
puissant et raffiné qui décora la Numidie de monuments
fastueux, tels que les arcs de triomphe de Tamugade,
de Verecunda, de Diana, de Lambèse et de Djemila.
loading ...