Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 136
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0150
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
130

tendu parler de plusieurs inscriptions découvertes à cinq
cents mètres de la Grand'halte, entre le village et Batna :
mais, cette fois, la curiosité ne put l'emporter sur le
désir que j'avais de rentrer à Gonstantine. Je songeais
au plaisir de voir ces monuments dans une circonstance
plus favorable, lorsque j'en ai reçu la copie de M. l'abbé
Marius Garcin, à l'obligeance duquel notre Société est
redevable de plusieurs communications d'un grand inté-
rêt. Sur les cinq épilapbes que j'ai sous les yeux, trois
ont été publiées par le capitaine Moll, dans Y Annuaire
de Î858-59, p. 17i à 174. Je reproduirai cependant
celle de la page 17cl, parce que la lecture donnée par le
savant curé de Batna me paraît moins incertaine. La
voici, dégagée des liaisons et des sigles que le lapicide y
a introduits :

N° 197.

D.M.
L-MANII-L-F-
GAL-HISPANI •
"1 LEG-VII-GE
MiNAE-FEL.

1 LEG.ÏÏÏ AVG

IX.H-PR.V.A.XXX

L.MANIVS.CAE

CILIAN-FIL.PA

TRI KAR-FECIT
Diis manibus Lucii Manii, Lucii filii, Galeriâ (tribu),
Hispani, centurionis legionis seplimae Geminae felicis,
centurionis legionis tertiae Augustae, ex haslato primo.
Vixit annis quadraginta. Lucius Manius Caecilianus,
filius, patri karissimo fecit.
loading ...