Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 137
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0151
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0151
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
« Aux Dieux mânes de Lucius Manius, fils de Lucius,
de la tribu Gai cria, né en Espagne, centurion de la 7e
légion Géraina heureuse, centurion de la 3e légion Au-
guste, ancien premier hastaire. Il a vécu 40 ans. Lucius
Manius Cécilianus a élevé ce monument h son père bien-
aimé. »

Tant que M. Léon Renier n'aura pas livré à l'impa-
tience des archéologues son Commentaire des inscriptions
de l'Algérie, l'incertitude paralisera les effets de ceux
qui veulent essayer, avant le mailre, d'interpréter cette
multitude d'expressions, de sigles et d'abréviations pro-
pres au style lapidaire de l'Afrique romaine. C'est le
sentiment que j'éprouve en restituant une partie de la
7e ligne. Je traduis les lettres H.PR, par les mots has-
tatus primus « premier hastaire »*. Mais, autant cet
équivalent paraît naturel, autant le chiffre qui précède,
se prêle peu à la construction. La seule manière de sor-
tir d'embarras serait de remplacer ee chiffre par la par-
ticule EX, dont la première lettre peut avoir perdu ses
barres tranversales, vu le mauvais état de la pierre. Dans

i Dans sa réponse à une lettre de M. Léon Renier relativement à une
inscription de Lambèse, où figure un « centurio frumentarius hastatus
Irg. III Augustae », M. G. Henzen fait une observation qui trouve sa place
ici. Le savant secrétaire de l'Institut archéologique de Rome établit que
le grade de « hastatus » était supérieur à celui de « frumenlarius » et que
l'on écrivait souvent « hastatus » au lieu de «hastatus primus » (of. Orelli,
n° 4962j. Voici comment il s'exprime à ce sujet : « ... il grado delThas-
tatus è superiore a quello del frumentarius; la quale superiorità sarà pe-
raltro conceduta da chiunque si ricorda, corne i centurioni sempliei ven-
gono promossi aU'ufficio dell'hasiatus nei'e vaiie coorti délie legioni, e
corne hastatus soleva in epoca posteriore dirsi, eyidcntemeiite in luogo di
hastatus primus, il centuiione occupante il terzo grado nella coorte. «
(Bullett. dell'instit. di correspond, archyolog , 1858, p. 16;.

10
loading ...