Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 144
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0158
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0158
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
144

qualification. On y voit en outre que la cité s'était élevée
sous les auspices de Vénus. Ce monument épigraphique,
dont l'auteur est un fonctionnaire nommé Marcus Acmi-
lius Ballator, commence par les mots Genio coloniae Ye-
neriae Rusicadis Augusto sacrum. Comme il a été publié
par M. Léon Renier sous le n° 2174, je m'abstiendrai
de le citer en entier.

Les ruines de Rusicade ont été fouillées et retournées
dans tous les sens ; il n'y a plus que le cirque qui laisse
quelque espoir aux antiquaires. Nous considérons donc
comme une bonne fortune l'envoi de M. Roger qui com-
prend huit textes latins, savoir : la dédicace des greniers
d'abondance de Stora, où nous regrettons de ne pas voir
figurer l'ancien nom du mouillage; trois épitaphes ; une
borne milliaire et une inscription monumentale aujour-
d'hui perdue.

No 209.

..ÎFIGENtiÀ TEMPORVM

.......MAXIMORVM DOMI

.....M VALELETiNIANI ET

.....MPER AVGG HORREA

5 .....TEMPOPVLI ROMANI

......ROV1NCIAL1VMCON

.......NI MATVRITAÏE

......VBLIVSGAEJOMVS

....NAALBINVSVCCONS
10 ......SEXF.PN.COKS

Le fragment de marbre, sur lequel le conservateur du
Musée de Philippeville a copié ces lignes, mesure 0m70
loading ...