Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 164
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0178
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0178
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
démonstration (Revue Afr. n* 3), en s'appuyant sur une
inscription bien connue à Sétif, celle de Saint-Laurent.

Enfin, M. le général Creuly reprit la question dans
Y Annuaire Archéologique de la 'province de Constantine,
années 1858-59, et fit ressortir la concordance que pré-
sentaient les trois documents épigraphiques, connus jus-
qu'alors, qui portaient la double indication des Consuls
et de l'année de la Province. Mais en étudiant celui de
Saint-Laurent, il fit4 quelques observations qui peuvent
jeter de la défaveur sur le monument et infirmer les con-
séquences qu'on en a tirées; or il n'est pas sans intérêt
de rétablir la vérité.

Nous demanderons d'abord la permission de reproduire
ici l'inscription, bien qu'elle ait été publiée dans divers
recueils.

in hoc loco sancto depos
itae svnt reliqviae sancti

lavrenti mart1r1s die 111 "mN

ÂVG CONS hercvlani vc

die domin1 dedîcante lavrentio

vspmor domanp ccccx11i • amen•

A la dernière ligne, la partie droite de l'O du mot
DOM est complètement effacée et l'on ne peut plus y voir
qu'un C.

M. le général Creuly suppose que la troisième ligne
a été gravée à la place d'autres caractères préalablement
effacés; qu'elle ne se rapporte pas à l'objet primitif du
monument et que Laurentius auquel la dédicace est faite,
pourrait bien être le même que le Laurentius qui en est
loading ...