Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 176
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0190
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0190
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
176

domitis Quinquegenlianis, et ad pacem redactis »*. De
son côté, Maximien porta la guerre en Afrique, dompta
les Quinguégentiens et les réduisit à faire la paix.

P. Orose est encore plus court : « At Maximianus
Augustus Quinquegentianos in Africa domuih ».

Voilà en quels termes ces historiens nous font connaî-
tre la fin d'une révolte qui paraît cependant avoir eu des
proportions formidables. Mais ils avaient eu soin de nous
la signaler, et dans une circonstance mémorable, à l'épo-
que où les empereurs s'adjoignaient deux Césars. « Ita
cum per omnem orbem lerrarum res turbatae essent (in-
quit Eutropius in loco cit), et Carausius in Britanniis
rebellaret; Achilleus in Egypto; Africam Quinquegentiani
infesiarent ; Narseus Orienti bellum inferret, Diocletianus
Maximianum Herculeum ex caesare fecit Augustum ; Con-
stanlium et Maximianum, caesares. Tout l'univers étant
alors agité par des troubles; Carausius étant révolté en
Bretagne, Achille en Égypte, les Quinquégentiens rava-
geant l'Afrique et Narsès faisant la guerre en Orient,
Dioclétien éleva Maximien Hercule du rang de César à
celui d'Auguste, et nomma deux Césars, Constance et
Maximien (Galère). »

P. Orose a copié Eutrope, sans nous apporter aucun
fait nouveau : « Igitur per omnes Romani imperii fines
subitarum turbationum fragores concrepuerunt. Carausio
rebellante in Britanniis, Achilleo in Egypto, cum et Afri-
cam Quinquegentiani in festarenl; Narseus etiam rex Per-
sarum Orientent bello premeret. Hoc periculo Diocletianus

* Brev. Leb. IX; Diocl. et Maxi.
2 Hist. Lib. VU, c. 25.
loading ...