Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 179
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0193
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0193
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
tions, par devoir encore ou pour se signaler,, marcha
contre les rebelles ; mais ne disposant pas de forces suffi-
santes pour pénétrer au foyer de l'insurrection, se borna
à protéger les cantons limitrophes et à essayer quelques
coups de main sur les parties les plus rapprochées du
territoire des Quinquégentiens. Aussi le bulletin de ses
exploits n'est pas emphatique.

Cet ordre des choses, tout logique et tout naturel, n'a
point échappé au savant Morcelli, et nous ne sommes
point surpris de trouver sur l'an 293, la mention sui-
vante : « Quinquegentianos hoc anno a legatis Herculii
in Africa repressos, veri simile est, algue inde imperato-
rem VIII eumdem esse appellatum; il est vraisemblable
que cette année les lieutenants d'Hercule battirent les
Quinquégentiens en Afrique, et qu'à la suite de leur
victoire il prit le titre d'Impérator pour la VIIIe fois. »
Il se réfère à Eutrope; mais de trois éditions de YEpitome
que nous avons sous les yeux aucune n'autorise à titre
du texte l'énonciation d'un fait si important; et si le rai-
sonnement ne l'expliquait pas, on pourrait croire que
Morcelli avait deviné le monument lapidaire découvert
quarante ans plus tard à Bougie.

Aujourd'hui le fait est certain ; mais au lieu de le placer
à l'année 293, avec l'auteur de Y Afrique chrétienne, nous
l'avancerons de deux ans et nous reporterons l'expédi-
tion d'Aurélius Litua à l'année 291, époque à laquelle
les autorités citées plus haut nous signalent les mouve-
ments des Quinguégentiens, tandis qu'aucun auteur n'en
parle sous l'année 293, bien qu'ils n'eussent pas été
comprimés. La Mauritanie Césariennne n'avait pas encore
été divisée.
loading ...