Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 183
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0197
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0197
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
attaques qu'ils avaient à soutenir tous les jours contre
les Maures.

De nos jours, encore si près de la période militante,
si, à la voix d'un fanatique, la révolte parvient à agiter
un canton quelconque de nos possessions Africaines, elle
est aussitôt réprimée que connue. Pourquoi les agita-
tions sont-elles si rares et si promptement apaisées? Notre
administration serait-elle, par hasard, meilleure que celle
des Romains ?

Nous soumettons la question à ceux qui pensent que
tout est au pire en Algérie. L'étude de l'histoire n'est
pas toujours chose oiseuse et elle a bien ses enseigne-
ments.

A. Poulle,
Membre correspondant de la Société Archéologique
de la province de Constantine.
loading ...