Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: XVIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
XVIII P F F C F.
de , que le changement n'est pas
A eAentiel, ni A arbitraire ; il l'esf
seulement en peu de choies , par
exemple , en écrivant ^
, on peut quitter la %, & on
peut la retenir ; en redoublant quel-
ques conlonnes comme dans le mot
, que les Florentins écrivent
de meme comme ils font
dans pluAeurs autres mots, en re-
doublant la consorme ; mais en cela
il faut agir avec la dernière circon-
ipedion, parce qu'en bien peu de
mots rÓrtographe eA arbitraire.
Je dois dire de même à l'égard de
la ponctuation. C'els une régie faus-
te que de dire, que lorlque le ren-
contrent deux Voïelles, l'une à la
An d'un mot, & l'autre au com-
mencement du luivant, on en doit
retrancher une, car cela n'eA rien
autre que rendre la Langue diffor-
me , & lui ôter la douceur natu-
relle ; & A nous failons attention à
des bons Auteurs Italiens nous trou-
vons 3
loading ...