Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: XX
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
XX

P F F F ^ C F.

La première eA lur la Lettre ,
dans laquelle l'Auteur François veut
donner à connoître l'origine des
Fées , laquelle eA bien lavante ,
mais qui approche fort peu de la
vérité, & l'on ne iauroit croire que
le peuple étourdi ait pris garde Air
les doctrines des Philoibphes inven-
teurs des Gnomes, des Silphes, &
d'autres lemblables railleries, il
me lembleroit donc beaucoup plus
naturel de dire, que c'eA un reAe
du PaganiAne, qui donnoit le ca-
ractère de Divinité à chacun qui
se diAinguoit par quelque choie de
rare, & aiant à la Ante établi les Di-
vinités , feignoit que quelques fem.
mes étoient polledées d'un elprit de
vertige , & pou voient prédire les
choies à venir. EnAiite augmentant
ces idées, & y en ajoutant d'autres ^
ils ne le contentèrent pas de don-
ner auxdites femmes l'Etre Divin ,
mais anlh ils leur attribuoient la
puiltance de leurs Dieux, qui A ré-
pandoit
loading ...