Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: XXI
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
P 7? Æ" F /? P Æ.

XXI

pandoit en elles sélon la néceshté.
Nous avons srir cela le témoignage
de Lucius Apulejus dans l'Ane d'or,
& dans la fameuse fable de P siché.
Ces Fées avec le tems changèrent
de nom , & à présent Aiessieurs les
Romains les appellent Sorcières, à
qui l'on attribue la faculté de voler
en l'air, de trouver les choies per-
dues , de prédire Favenir, de le
changer en chates, en oiseaux , en
serpens, comme on peut le voir
clairement dans les Ouvrages de
Jerome Aïenghi, de Candidus Bro-
gnole, de Alartin del Rio , & d'au-
tres semblables. En un mot je le
reconnois comme un préjugé qui a
toujours été dans le monde , & au-
tant que l'ignorance prévalut, dans
un Païs , autant ces folies y furent
en vénération. Alais je ne saurois
déviper par quelle raiibn l'on dit
dans cette Lettre , que l'Ariosfe, &
le Tasse contribuèrent beaucoup à
renouveller dans nos tems l'idee
X )( 3 des
loading ...