Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: XXVII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0031
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
P F F F ^ C F. XXVII
ainsi que tous !es Juifs demandè-
rent un Roi, & se sournirent de
bon gré à Saus On peut dire que
ceci fut se commencement de l'in-
ssitution des Souverains, & que ce
furent les peuples qui se donnèrent
eux-memes leurs Rois , jusqu'à ce
que leur autorité s'étant accrue peu
à peu , & la coutume des races des
Princes s'étant introduite, la Sou-
veraineté devint héréditaire dans ies
Familles. Mais si l'on veut dire
que les Peuples ont été contraints
par la violence de se soumettre à
un Roi, il faudra donc dire que les
Rois d'aujourd'hui sont héritiers d'un
pouvoir uiurpé par la force, & qu'ils
se maintiennent dans une posses-
sion injusfe ; ce qui eii absolument
faux. Outre cela je ne sais com-
ment il peut être vrai ce qu'on dit
( & c'ess une vérité infaillible ) que
loading ...