Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: XXIX
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0033
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
P F Æ' F ^ C F. XXIX
bralîe par ConAantin nous avons
l'autorité d'EuAbe de Césarée qui
eA d'un grand poids, & il dit bien
que cet Empereur Avori A le Chris-
tianiline, le déclara ennemi de l'i-
doiatrie, & loûtint & protégea l'E-
glile, & il dit aulii qu'il a été 6h-
, mais il ne dit jamais qu'il
ait été batizé. Les autres Auteurs
de ce teins - là gardent lur cela un
profond lilence. S'il n'a donc pas
été batizé, comment peut - on dire
qu'il embralla le ChriAianilme? Celi
une autre choie de proleAer le Chris-
tianisme, & de le protéger, le dé-
fendre , & le favoriler.
Voilà les Remarques que j'ai ju-
gé néceslaires à l'égard des points
que nous avons touchés , aAn qu'un
Jeune-homme en lilant les Lettres
marquées, ne prenne pas ce qui eli
douteux pour ce qui eA certain, &
c^
loading ...