Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 24
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0058
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
14 Lcz/rcr
mis par-là dans l'incertitude de votre sante,
que je n'en ai eu de tout l'embarras , qu'elies
m'ont fait d'ailleurs, mais enfin elles sont
heureusement terminées. Il n'y a rien de
gâté, & Dieu merci nous nous portons bien
tous deux. Je souhaite qu'il nous maintien-
ne en cet état, & que nous publions long-
tems , & d'une ardeur égale, nous dire l'un
à l'autre, je suis sincérement.

XVII.
ÌE vous demande mille pardons , Mon-
d sleur, de ce que je n'ai pas fait réponse
dans le tems que je devois à votre très-
obligeante Lettre. Je vous allure , que
mon silence ne vous doit rien faire soup-
qonner à mon desavantage , puisque j'ai
été quelque tems à la campagne , ce qui
m'a empêché de satisfaire à mon devoir.
Cependant vous pouvés être periuadé, que
je suis tel que vous demandés , & que je
ne souhaite rien d'autre , que d'avoir l'hon-
neur de votre amitié, & de recompenscr
par mes services ce que j'ai négligé à cau-
le de mon absence. Vous aurés donc la
bonté de n'attribuer mon silence à l'oubli,
dont je ne serai jamais capable à votre égard,
puisque je suis d'une manière très - parti-
culière.

XVIIL
loading ...