Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 30
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
go Je

pouvés soulager mes chagrins , & par !e
soin que vous prendrés de vous bien di-
vertir. Je tâcherai d'étre content, (Ì j'ap-
prens que vous sêtes, & que vous me per-
mettes toujours de me dire.

XXI.

vous suis infiniment redevable de l'hon-


J neur de votre souvenir , & votre Lettre
-m'a donné d'autant plus de joie, qu'elle m'a
apris le bon état de la sante d'un ami, que je
chéris comme vous , Monheur. Je vous asL
sure , que je vous ai plaint bien des lois, sur-
tout lorlqu'il faisoit il chaud, & que j'étois
dans l'aimable lieu que vous iavés, je vous y
souhaitois de toute mon ame. Nous elpé-
rons pourtant avoir bientôt l'honneur de
vous revoir. Pour ce qui elf des nouvelles de
ce qui se palle ici, je n'en sais point qui vail-
lent la peine de les mander. Je vous prie,
mou chcrMoniieur, de faire mes complimens
à tous nos amis, de me conserver toujours
quelque part de votre amitié, & de me croire.

XXII.

E luis arrivé heureusement dans cette
Ville, d'où j'ai plusieurs nouvelles à vous

man-
loading ...