Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 32
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
32 lùuzùùrey Je
mander ; mais is faut que j'attende à une
autre fois, parce que je n'ai pas se loisir
de vous écrire toutes les raretés qu'on
me promet , outre que je n'ai pas encore
vù piusieurs personnes , que j'irai voir cet-
te semaine. Je n'ai donc rien à vous dire
pour se present, si non, qu'is vous esb
imposlibse d'accompiir ie dessein , que vous
avés d'asser à present sur mer, à cauié des
grandes tempêtes , qui s'y ésévent princi-
paiemcnt en ce tems-ci, comme je sais
par expérience. Cesi pourquoi je vous
avertis de prendre bien garde à vos eutre-
prises, vous priant, que, ii vous avés
agréabte de m'honorer de vos commande-
mens, vous me croies toujours prêt à les
exécuter , puiique je suis.

XXIII.
l'Ai reçu !a Lettre que vous m'avés écrite
^ de Paris, is y a trois jours. EHe m'a-
prend avec bien de sa joie, & de sa satis-
faesion , que vous avés achevé votre voia-
ge seson votre deslein , & que vous êtes
arrivé heureusement au sieu, où vous vou-
lés demeurer. Dieu soit à l'avenir votre
guide dans tous vos voïages , & conduise
à une heureuse fin toutes vos entreprises,
afin que vous puisliés accompsir se dessein,
que vous avés pris. Je sais que vous y
avéë
loading ...