Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 60
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
6o HiUM'ùèrey

mir dans la résolutionoù je luis de demeu-
rer éternellement.

XLI.

Os plaintes, & vos reproches me lont


^ lì agréables , que je luis contraint de
vous en remercier , puilqu'ils ne procè-
dent que d'un excès d'alfcdlion , & de zè-
le. il elf vrai que j'ai gardé trop long-
tems le lilence, mais il n'elf pas nécellai-
re de vous faire des excules, puilque j'en
ai porté la peine durant la maladie dont
je luis encore atteint. Je ne veux pas
vous faire un récit de tous les accidens qui
me lont arrivés , de peur de me rendre
aulii importun que vous m'avés jugé pa-
reileux. Je vous prie donc inhamment
de croire que je ne suis point capable
d'oublier les perlonnes que j'honore au-
tant que vous, & qu'à moins que d'être
réduit à l'extrémité où j'ai été , je m'ac-
quitterai toujours de ce que je vous dois,

puilque je suis.

XLIL

QÏ vous étiés moins généreux , je ierois

^ moins hardi ; mais connoillant par ex-
périence julqu'à quel point la civilité & la

géné-
loading ...