Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 156
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0190
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
de à disputerlong-tems à une-porte pour
{avoir qui pailera ie premier. AÎcttés-vous
{ans façon à la piace que don vous préleu-
tc, & qui vous cR due par votre nahlance ,
votre âge, & vos emplois. R eR rare de
trouver enlemble toutes les qualités qui
entrent dans le caraclcrc de politele. R
ne sulht pas d'avoir du mérite , il contri-
bué quelquefois à laire moins etRmer les
gois quand ils s'eu font trop accroire , &
que son remarque en eux une vanité ridtcu-
le : au lieu que la pohtelie rend le mérite
agréable, & le fait aimer. Mais on y eR
toujours trompé, on croie etre en société avec
des p rsbnnes véritablement polies , qui
n'ont que les dehors & l'écorce de la po-
litele ; elle n'elf que superbcielle &
empruntée. Ces sortes de gens ne le sou-
tienuent pas dans un commerce de longue
haleine ; pour peu qu'on les pratique , on
commit aisément l'hypocriue de cette laujle
politelle. Mais h l'on vient à les bleslcr
ou à les contredire en quelque choie , au
moindre chagrin qu'on 'cur donne , pour
une révérence que sou arma oub-ié de leur
faire, ils le plaignent, ils s'impatientent, ils
grondent, ils en viennent jusqu'aux injures ,
& dilent cent impertinences. Ces inégali-
tés bizarres les font regarder avec mépris.
De quoi sert d'affecter de laire le dou-
cereux, d'etfrràtous veuans le leur ren-
dre de bons offices , de fatiguer le monde
par
loading ...