Antonini, Annibale
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 168
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0202
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
duitc des Généraux. En un mot , eiie
nous donne en peu d'années une expérien-
ce, que piuiieurs décies ne lauroient donner
suis ion sècours. Vouies-vous , Moniteur,
que j enchsriîié sur tout ce que je viens
de dire , & que je puile dans un iouds
meiiteur que ic mien r* Monsieur Boisuet
tres-eioquent meiournit deux ou tro:s pé-
riodes , que vous ierés bien aiie de lavoir,
lì parìe d'une grande & (pirituede Princede
que i'on venoit de peindre, &dit: '^que
„ !e dedeui csavancer dans i'étude de la
„ iageile, la tenoit attachée à ia iedlure
„ dont nous parions , que PHidoire ed
appeiiée avec raisdn , ìa (âge coniciiiere
„ des Princes. C'ed ià, pouriuit-ii, que
„ ìes pius grands Rois n'ont de rang que
„ par ieurs ^vertus, & que dégradés à ja-
mais par ies mains de ia mort, iis vien-
3, nent subir, sms cour & suis suite , te
33 jugement de tous !es peupies & de tous
33 ies iiéctes. C'ed; là que son découvre
33 que ìe iuilre qui vient de ia Bactérie ,
33 eh superseie! , & que ies fauises cou-
33 icurs ne tiennent pas, queiqne indus-
,3 trieulement qu'on !es appiique. Là,
,3 notre admirabie Princede étudioit ies de-
„ voirs de ceux dont !a vie compose i'His-
33 toire. " Vous volés, Moniieur, que je
vous ai tenu paroie ; que ce que j'ai em-
prunté , vaut mieux que ce qui vient de
moi ?
loading ...