Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 206
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0240
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ào<5
douter. Ce point esf décidé dans la Sain-
te Ecriture. Lises le cinquième Chapitre
de la Gcnése, vous y verres une longue
sluite de la podérité d'Adam, leurs noms,
les noms de leurs enfans, à quel âge ils
ont commencé d'en avoir, & le nombre
des années qu'ils ont vécu , marqué avec
une exacte précidon. C'elf un mauvais re-
tranchement de dire que l'on ne comptoit
pas alors les mois, & les années comme
nous les comptons aujourd'hui : cette rai-
sbn est frivole, & ne peut être reçue , pour
peu qu'on y fade attention : puisque le mê-
me Hiiïorien alant dit exprellèment liir la
dn du cinquième Chapitre de la Genéle,
que Malaléel vécut huit cens quatre - vingt-
quinze ans ; qu'Hénoc , pere de Alathusalem,
ne vécut que trois cens sbixante-cinq ans,
que Mathusalem son fils, vécut julqu'à neuf
cens ibixante-neufans. Le même Historien ,
cinq ou dx lignes plus bas, c'elt-à-dire , dès
le commencement du lixiéme Chapitre de
la Gcnéfe , dit que Dieu irrité de tant
de crimes qui fe commettoient sur la ter-
re , résolut d'abréger la vie des hommes,
& de ne les laisser vivre tout au plus que
dx-vingts ans. H seroit contre la vraisem-
blance de dire que Molle, en parlant de
la vie des Patriarches , sit une autre sup-
putation, que celle qu'il faisbit, en disant
que le cours de la vie dès hommes seroit
borné à dx - vingts ans. Ce raisonnement
me
loading ...