Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 212
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0246
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ait Je Bzsiz/eziNCs.
nies, pour repeupler le monde, partagèrent
entr'eux la terre , & furent les Chets des
diiderens Peuples qui le répandirent dans
tout l'Univers. Ce fut environ cetems là,
que les hommes perdirent leur liberté.
Nemrod, homme remuant, & ennqmi du
repos, ne le contentant pas de Ion patri-
moine, voulut ulurper les terres de scs
voilins; & après avoir envahi leurs héri-
tages , il les sournit à la domination, & le
fit une espéca d'Empire à Babylone. Ce
n'ess donc point par leur choix, que les
hommes le sont donné des Maîtres ; ils
ont été mis lous le joug par la force, &
par la violence des premiers Conquérans.
Le mauvais exemple de Nemrod encoura-
gea encore quelques autres, qui le sirent
Rois aux dépens de la liberté publique.
Les armes que les hommes avoient d'abo'd
inventées pour le défendre contre les bêtes fa-
rouches , furent tournées contre les hommes
même , & servitene à les aisujettir. Ninus,
fils de Bel, fonda le premier Empire des
Aslyriens, dont le liège fut établi à Nini-
ve, Ville ancienne, &déja cé;cbre. Quel-
ques autres ont cru, que l'Empire des pre-
miers Aslyriens a duré pendant treize cens
ans. Ce fameux Empire tomba par la
modelle de Sardanapale , qui lé plongea
dans toutes sortes de débauches, & de vo-
luptés. Les Médes le révoltèrent les pre-
miers contre ce Roi eAehnné i tous les au-
tres
loading ...