Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 218
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0252
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
2 ; g Je
thénes ne fût accablée par la puilsance des
Perles, des le commencement de sa liber-
té. Darius envoia une armée sormidable
contre la Grèce ; mais cette armée fut
détruite dans la plaine de Marathon par
Miltiade, qui ne commandoit que dix mil-
le hommes. Xerxès Lis de Darius ht de
nouveaux esforts pour venger l'aifront, que
les Perles avoient reçu par une 11 grande
défaite ; mais il n'eut pas un meilleur suc-
cès que Ion pere : sou Armée compolee de
douze cens mille hommes, fut arretée au
padage des Termopyles par trois cens La-
cédémoniens, que Léonidas Roi de Sparte
conduisit. L'Armée navale de Xerxès fut
battue auprès de baiamiue ; Xerxès lui-
meme fut tué la même année par Artaban
ion Capitaine des Gardes. Cependant les
Macédoniens , delfinés à renverter l'Empire
des Perlés, commençoient à le lignaler
sous Philippe , pere d'Alexandre le Grand ;
& apres vingt ans de victoires , il le ren-
dit euhn maître de toute la Grèce, par la
bataille de Chéronée , qu'il gagna sur les
Athéniens & sur leurs Alliés. Alexandre,
qui n'avoit alors que dtx - huit ans, 6t des
prodiges de valeur pendant la bataille.
Après tant de succès, Philippe forma le des-
sèin d'abattre la puilsance des Perles , &
se Et nommer Capitaine - Général des trou-
pes de la Grèce ; mais il fut alsashné au
milieu d'un feffin par Pausanias. Alexan-
loading ...