Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 222
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0256
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
222 Je

XCVH.
TX Ans la dernière que j'ai eu l'honneur de
vous écrire je me sbuviens d'avoir fini
l'Hisfoire des premiers liécles , étant allé
jusqu'à la mort d'Alexandre le Grand, où
commence, pour ainlr dire, lemeilieur de
PHisfoire Romaine, dont je vais vous par-
ler pour continuer l'abrégé que vous m'avés
demandé. Après la mort donc d'Alexandre
enne trouva perlbnne capabl* de lui luccé-
der & de réunir lous un même Chef une
puidance h étendue. Ce valle Empire lut
partagé eu plusieurs Roiaumes : les plus
fameux Capitaines partagèrent sa dépouille,
& madacrérent tous les proches, ion fie-
re , sa mere, sès femmes, les enfans ,
les sœurs, pour se maintenir avec plus de su-
reté dans leurs usurpations. Les Romains
après avoir dompté toute l'Italie , longè-
rent à étendre leurs conquêtes au dehors ,
& formèrent le delsein d'abattre la puidan-
ce de Carthage, qui leur paroiisbit formida-
ble. ÆegM&s la réduiiit à de grandes ex-
trémités ; mais ensin il fut battu & pris par
Xantippe Macédonien , qu'ils avoient appel-
lé à leur secours, & fait Général de leur
armée. Cependant Carthage fut obligée de
céder & de parer tribut à la Répu-
blique Romaine. Hanuibal dis d'Hamil-
car
loading ...