Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 226
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0260
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
226 EwE/isrer de
livrer. Depuis que Carthage eut été renver-
se , les Romains ne trouvèrent plus de Puis-
{ance capable de leur réEEer. La plupart
des Roiaumes devinrent des Provinces Ro-
maines : Paul Emile s'empara de celui de
Macédoine, qui avoit duré lept cens ans.
Attalus, RoidePergame, Et, parsonteEa-
ment, le Peuple Romain héritier de Ss Etats.
L'Empire s'aggrandiiloit, & RoriiSit au - de-
hors ; les divisons intelfines le mirent Su-
vent à deux doigts de S perte : les Gracques,
Tribuns du peuple, qu'ils corrompoientpar
des largciSs exceEives, firent tous leurs eE
iorts pour renverSrla République: mais ce
deslèin les Et périr. Marius, & Sylla, E fa-
meux par leurs vidoires, connurent le mê-
me deiSin que les Gracques , & Erent cou-
ler, pour contenter leur ambition, des
ruiiîèaux de iang Romain. Sylla eut l'avan-.
tage sur Marius , & devint tiran de S Pa-
trie ; mais enEn il renonça volontairement à
la Didature , qu'il avoit usurpée par la for-
ce, & S remit dans l'ordre de Empie Ci-
toïen : mais Sn abdication volontaire ne Et
pas ceiSr le mal. Sertorius dans l'Espagne,
Catilina dans l'Italie, prirent les armes con-
tre Rome, dans le deEein de l'aslervir. Ser-
torius fut battu par le grand Pompée; l'élo-
quence du Conlul Cicéron, plutôt que Ion
courage, ruma les forces & le parti deCatiïina
dans l'Italie. L'ambition, oulajalouEede
Pompée & de César, renouvella toutes les fac-
tions ;
loading ...