Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 228
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0262
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
228 RmE/ierey Je
tions : le premier avoit adujetti l'Orient ,
l'autre avoit réuni les Gaules à l'Empire
Romain : ces deux Rivaux ne pouvoient
le loulîrir : ils décidèrent de l'Empire du
monde dans la bataille de Pharlale; ce jour
fut le dernier de la République Romaine,
qui perdit Et liberté , & qui fut éteinte
sans redource. Tout l'Empire fut contraint
de plier lous l'autorité de Celar , que les
Romains maîlacrérent dans le Sénat même
pour s'affranchir de la tirannie ; mais la
mort de ce grand Capitaine , bien loin de
leur rendre la liberté, les plongea dans un
labirinthede malheurs, dont ils ne purent
jamaissbrtir. Marc-Antoine, Lèpide, Ce-
lar Octavien, qui fut dans la suite lur-
nommé Augulfe, partagèrent entr'eux tou-
te l'autorité , & remplirent Rome & l'Em-
pire de sang, pendant le Triumvirat. Au-
gulfe, apres s'étre défait de les rivaux, de-
meura lèul maître des assaires , & de la
République : apres plulicuis victoires ligna-
lées , qu'd remporta par lui-même, ou
par les Généraux , il remit le calme dans
l'Univers, ferma le Temple de Janus.
Ce fut durant le régné de ce Prince paci-
fique, que jésus-Chrdt vint au monde, pour
paciHer te Ciel avec la terre, environ qua-
tre - mille ans depuis la création d'Adam. *
Augulfe leu! maître du monde adopta Ti-
bere pour luccelîèur à l'Empire , qui de-
vint héréditaire dans la mailbn desCélars,
& s'y maintint avec gloire pendant plus
loading ...