Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 238
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0272
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
238
Chronologie; deux choies abtblument né-
celtaires pour une connoittance exacte de
l'Hiltoire , & pour te tormer une idée nette
des tems & des lieux , où les événemens te
sont paites. Il ett bon de vous avertir,
qu'il iaut lire Hérodote avant Thucydide,
pour garder un ordre méthodique; vous
n'oublierés pas de lire Quinte - Curce, quoi-
qu'on doute û c'ett une Hittoire, ou un
Roman tait à plaitir ; mais vous prenés
trop de part aux avantures de votre Amant
le Grand Alexandre , pour ne pas lire avec
plaitir tout ce qui peut vous taire touve-
nir de lui. Quoique vous aiés moins de
goût pour les Romains que pour les Grecs,
je ne doute nullement, que vous ne trou-
viés leur Hittoire plus belle ; elle ett mieux
écrite, avec plus d'ordre, &plusdedélica-
teité. Si vous commencés par Jultin, il
vous donnera une idée de l'Hittoire uni-
vertelle. Plutarque ne vous tera pas d'un
moindre tecours pour l'Hittoire Romaine,
que pour la Gréque , & vous le lirés en
obtervant la même méthode, c'ett-à-di-
re , en litant les vies particulières de ces
Hommes illuitres , à mesure qu'ils entre-
ront dans l'Hittoire générale. Quel plai-
tir ne trouverés-vous point, Madame, dans
la ledture de Tite-Live, qui ett, à mon
tens, le meilleur, le plus tente, &le plus
agréable de tous les Hittoriens qui aient
jamais ^ écrit ? Son itile a une douceur,
&
loading ...