Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 242
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0276
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
242 Terrer F%773?/zerss rie
ibnnes considérables qui y avoient !e plus
de part, & découvre les secrets redorts,
qui les faiioient agir par rapport à leurs
intérêts particuliers, (ans le soncier des mal-
heurs , qu'ils alloient attirer sur la Répu-
blique par la guerre intedine, dont elle de-
voit être déchirée. Après avoir lu Fio-
rus , qui conduit son Hidoire jusqu'au
commencement d'Augude, vous lires dans
Suétone la vie des douze premiers Césars.
De tous les Hidoriens Romains , celui
qui m'a le plus touché, c'ed Velleius Pa-
terculus; il ed inimitable à bien peindre
les hommes : Ion livre n'ed pas une His-
toire suivie, quoiqu'on y trouve un abré-
gé de l'Hidoire, depuis les premiers tems
du monde, )usqu'a la seiziéme année de Ti-
bère ; mais il Dut l'avouer , les lambeaux
de cette Hidoire, b l'on peut parler de
la sorte, sont préférables à un ouvrage de
longue haleine. Il n'ed pas besbin, Ma-
dame, de vous recommander les Annales
de Tacite ; il y a long - tems que vous
connoiilës, & que vous chériiles cet Hido-
rien. Dion a commencé son Hidoire aux
derniers tems de la République , & l'a
conduit pendant de deux siécles. L'Hidoi-
re d'Hérodien rentre en partie dans celle
de Dion ; il décrit les causes de la déca-
dence de l'Empire Romain, de la dedruc-
tion de la République, & l'établillement
de la Monarchie.

Voilà
loading ...