Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 244
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0278
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
244 Je
Voilà les Auteurs qui méritent d'être lus
avec plus d'attention ; il y a encore plusieurs
autres Hihoriens, que vous ne patserés pas ,
lans leur faire l'honneur de les lire. Je vous
recommande principalement les Antiquités
Judaïques de Joseph, & la guerre contre
les Juifs par Vespahen. Vous ne trouve-
ras pas , Madame, le même goût, ni le
même agrément dans nos Hihoriens , que
dans les Grecs & les Romains : il faut ce-
pendant lire l'Hisfoire de France ; car il
leroit honteux de savoir ce qui s'eh pade
à Athènes, & à Rome, & ignorer ce qui
s'eh fait de plus grand , & de plus con-
sidérable aux environs de Paris. Vous li-
res donc Mézeray , malgré l'ennui & le dé-
goût que vous causera cet Hisforien i mais
contentés-vous d'en lire l'abrégé. C'eh
ainh, Madame, que vous prohterés du
tems, qui doit être regardé comme une
choie très - précieuse. J'ai l'honneur de
vous être avec toute la vénération qui eh dûé
à votre mérite, & de laquelle peut être ca-
pable celui qui eh.

XCIX.
^TpOutes les bêtes ont de la connoidance,
il faut en convenir ; & nous ne voïons
pas que l'Auteur de la Nature ait pu leur
donner cette connoidance pour d'autres
dns.
loading ...