Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 290
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0324
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

envoier douze pièces ; mais en cas que vous
ne ibïés eu état , ii faudra s'en pader,
néanmoins sorés alluré que je tâcherai de les
vendre à votre plus grand avantage. Les
Lettres de Change que vous sbuhaités pour
votre pars sont devenues si rares, qu'ii elf
presqu'impollible d'en trouver ; toutefois
puisque vous me dites, que vous souhai-
tés d'hoir en échange des Ratines , j'ai
écrit tout de suite a un timi de Dresde, de
m'en envoier vingt pièces ; auifitôt que je
les aurai reçues , je vous les enverrai par
le premier batelier qui partira. Continués-
moi vos bonnes grâces , puisque je conti-
nué à vous être.

XIX.
Tl E'pondant à la très-chére vôtre, j'ai l'hon-
neur de vous dire, que Monlieur Sa-
muel N., qui doit racommoder la table de
marbre, n'esf pas encore arrivé, aulhtôt
qu'il sera arrivé je ne manquerai pas de la
vendre au plus haut prix que je pourrai, &
vous pouvés vous reposer la-deslus. Si vous
me trouvés capable de vous rendre service en
quelque autre choie, c'esf à vous de m'hono-
rer de vos commaudemens ; & je ne man-
querai pas de les eifeduer du mieux qu'il me
sera polEb'e, pour vous montrer en esfet
que je suis sincérement.

XX.
loading ...