Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 296
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0330
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
2%
voulés me pourvoir de 18. pièces de plomb,
& un quinta! de cuivre , c'elf de quoi j'ai
pris note. Après que j'aurai requ !e tout,
je vous paierai le montant en Pilfoles d'Es-
pagne , ou en Ecus neufs de France , en
vous palsant !es Pilfoles à la valeur de Fl. 8 ?
& l'Ecu neuf à Fl. 2^, mais je vous prie
de faire l'expédition auliitôt qu'il vous se-
ra poiïible. Si vous ne pouvés pas m'en-
voier tout à la fois , vous m'en enverrés
pour le moins la moitié ; & 11 vous pou-
vés encore y joindre un demi quintal de
vif-argent à Fl. îop. le quintal, franc jus-
qu'ici , vous me ferés plaisir. En attendant
Phonneur de votre réponse, j'ai celui d'ètre
très-sincére ment.

XXIV,
l'Elpére que vous aurés paie suivant mon
^ avis le montant du miroir , que je vous
ai envoié l'ordinaire palle, à Moniteur Eu-
sebe X., ou à son ordre. Aujourd'hui je
vous ai aulii envoié le vin que vous avés
souhaité par le batelier Jacques N. , lavoir
il8- Bouteilles de Bourgogne pelant deux
quintaux, 200. Bouteilles de Champagne
pelant 4 quintaux. Après avoir reçu le
tout bien conditionné, vous aurés la bonté
de me créditer pour mes fraix avec Fl. ip.
en
loading ...