Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 304
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0338
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
^04
y étoit jointe sur Mondeur Jean Baptisfe N.,
laquelle jeprésentai hier, mais )e dit Sieur
faisbit toutes sortes de ddücultéh, & n'a pas
voulu l'accepter. Demain s'il ne la païe
pas , & s'il perside dans ion deisein, je la
ferai protesfer , en vous donnant avis du
silivi par le premier ordinaire. En atten-
dant vous pouvés compter sur moi ^ que j'au-
rai cette affaire à cœur, comme d elle étoit
à moi - même. Mondeur Gervai^ N. n'ed
pas encore de retour de ion voiage, mais
on l'attend d'aujourd'hui en huit ; que l'avis
vous serve. Je suis.

XXX.
^Elle-ci edpour vous remercier très-hum-
blement de vos offres & de vos promes-
ses. X'aiant reçu aucune réponds à mes
deux Lettres, dont l'une , comme vous dites,
s'ed perdue , j'ai cru que vous n'aviés pas
envie d'entrer en correspondance avec moi,
de sorte que je me iuis adreiië à un autre
ami, qui m'a actuellement pourvu de ce qu'il
me faut. Je suis donc très-fâché que nous
ne pouvons rien entreprendre enlemble pour
cette fois, à l'avenir je prendrai la liberté
de vous donner mes commisdons. En at-
tendant je suis à jamais.

XXXL
loading ...