Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 314
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0348
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
i4


XXXVH.
vous ne vous êtes pas encore acquitte
^ de ma commilAon touchant le Baril
N°. y. , je vous prie de le retenir chez vous
juiqu'à nouvel ordre , parce que j'ai reçu
avis d'un de mes amis de Mayence , que les
Armées s'aprochoient de Francfort , c'cA
pourquoi il y a beaucoup de danger en che-
min. D'ailleurs je ne saurois plus vous
commettre de tels articles, parce qu'ils sont
fortdccrédités; outre cela l'on en fabrique
ici de la même qualité, & à un prix fort mo-
dique. Si je dois donc continuer à vous
ïes païer au même prix que l'année pahée,
en comptant les fraix de la Voiture, & du
Péage qui eA augmenté de beaucoup , je
suis hors d'état d'en pouvoir débiter la
moindre partie sans perte. Je vous prie de
faire là-deisus vos réflexions, en attendant
lesqueiles je suis.

xxxvm.
ÌL y a long-tems que je ne vous ai écrit
^ faute d'occahon , celle-ci eA pour vous (a-
luer, & vous dire que j'ai résolu de faire
une petite épreuve de votre Fabrique, en
vous commettant deux cailles de Rubans,
&
loading ...