Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 332
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0366
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

long-tems, j'en suis fâché à caule de vous,
pourtant je ferai tout mon polîible, comme
iì c'étoit pour mon propre compte. Vous
n'avés qu'à vous ber la - deiLus, étant invio-
lablenrent.

LI.
l'Ai reçu une Lettre de Moniteur Jean Ja-
^ ques N. de Marseiile , en date du i p. de ce
mois, dans laquelle il me dit, qu'il vous a en-
voie à ma dilpoiition une Caille marquée
comme ci - contre, il vous plaira de la rece-
voir bien conditionnée, & de l'expédier plus
outre à Moniteur Pierre A ntoine N. H y a
dans ladite Caille toutes sortes de vaillelles
d'argent, dont la valeur le monte à Fl. 10000,
je vous le dis, afin que vous puilliés prendre
vos mesures à l'égard du Péage, & que H en
tout cas on devoit visiter la marchandée,
elle ne courre pas rilque d'être perdue,
comme il eé arrivé à pluireurs autres. Sur
quoi je demeure.

LH.
Y / Os deux chères Lettres du 29. du pade,&
^ du p. du courant me sont parvenues. En
réponde j'ai l'honneur de vous dire,que parmi
Iss pièces, que vous tn'avés fait expédier par
Monlieur
loading ...