Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 342
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0376
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

^4^
comme je viena de dire, je serois charmé
que cela se fit bientôt, aAn que je ies re-
çoive encore avant la Foire, & comme nous
en lommes bien prés, je vous prie de hâter
le départ. Je Rus.

LsX.
^"'Omme il y a déjà deux ans que je vous
^ ai envoie deux Ballots de Laine d'Espa-
gne très - Ane, au prix de FL i so. le quin-
tal , & le tems du paiement étant déjà échu
il y a 16. mois, je ne saurois m'empêcher
de tirer Air vous la Amiaine prochaine une
Lettre de Change pour ladite somme. Mais
comme j'apprens par votre dernière , que
vous êtes quelque peu dérangé dans vos aL
faites, par la mort de MonAeur votre Pe-
re , c'eA pourquoi j'aurai la patience d'at-
tendre encore quelques semaines, jusqu'à ce
que vous soiés en état de me pa'ier entière-
ment. Pourtant comme il n'eA pas juAe
que je risque mon capital, j'ai donné ordre
à MonAeur Remy N. de Aire notiAer d'a-
bord mon crédit, aAn qu'en tous cas je
puide avoir la préférence aux autres. Je
vous prie donc de ne pas prendre en mau-
vaise part cette démarche , que je fais pour
adürer mes intérêts, & d'être perAiadé , que
je ne le fais pas dans les vuës de vous faire
aucun tort, aïant toujours eAimé votre Fa-
mille ,
loading ...